Assemblée Générale Juin 2014

Paris, le 28 Juin 2014

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 28 Juin 2014

L’assemblée générale ouvre ses travaux à 16 heures.

Le rapport d’activité est présenté par Henriette Steinberg, secrétaire de l’association, en présence de la présidente, Muriel Locker. La trésorière, dans l’impossibilité de se soustraire à des obligations familiales,  a transmis un mandat .

L’année 2013 a été active, à la fois en termes éditorial, en termes de vente des ouvrages publiés et en engagement d’activités nouvelles .

Activité éditoriale

Au 1er trimestre 2013, la ré-édition de « Lire Marx » a été livrée, déclarée à la BNF, adressée à la revue Electre pour mise à la connaissance du public des libraires et lancée par le site marchand de la librairie La Balustrade.

Cette réédition à 300 exemplaires est d’ores est d’ores et déjà un succès : fin 2013, en 9 mois, 147 exemplaires ont été vendus.

Notre diffusion est satisfaisante, au 31 Décembre 2013, nous avons encore en stock 163 « Lire Marx », 216 « Pas comme des Moutons, les Juifs contre Hitler » (tiré à 600 exemplaires), 178 « Chroniques d’un Juif laïque » ( tiré à 500 exemplaires) .

Nous avons participé à diverses initiatives dont le Salon du Livre en colère d’Arras et le Village du livre de la fête de l’Humanité. Nos ouvrages ont reçu un bon accueil. Sans  publicité particulière, nous avons reçu des commandes et facturé 27 librairies de villes, grandes et petites de notre pays. Nos expéditions passent pour l’essentiel par Prisme d’un coût moins élevé que les envois postaux, dispositif adopté par de nombreux libraires de province.

Nous avons réalisé un livre des souvenirs militants de l’humaniste engagé qu’était notre ami et dirigeant du Secours Populaire Guy Scat. La contribution des Balustres a consisté à réaliser l’ouvrage bénévolement et à obtenir de l’imprimeur qui a assuré l’impression des deux derniers ouvrages un prix le plus acceptable possible, ce qui n’a pas été simple du fait des très nombreuses photographies en couleur.

L’ouvrage a été édité sous double timbre, celui des Balustres éditeur et du Secours populaire Français, lequel a pris en charge le coût d’impression. Le prix du livre a été calculé au plus juste, 13,80 euros. Tiré à 11 00 exemplaires, 900 ont été remis par le SPF à ses congressistes en novembre 2013.

Il est préfacé par le Président du SPF, Julien Lauprêtre et par Alain Obadia, Président de la Fondation Gabriel Péri. Quelques exemplaires (4) ont été remis gracieusement  à Alain Obadia et adressés à la Fondation Gabriel Péri, comme au CESE dont il est conseiller.

Alain Obadia avait d’ailleurs souscrit sur le stand des Balustres au Salon du livre de la fête de l’Humanité et apprécié la qualité de la réalisation. Une quinzaine d’exemplaires a été diffusée par l’UGICT à l’occasion de son congrès (mai 2014).

Il nous faut ré-intervenir auprès d’Electre qui de nouveau a omis d’annoncer cette édition dans son support papier.

Ce livre s’ajoutera aux livres présentés sur le stand des Balustres au prochain salon du livre de l’Humanité, en septembre 2014, où notre présence est confirmée. A cet égard, nous sommes preneurs d’amis qui accepteraient de consacrer un peu de temps à la tenue de ce stand. Horaires, 10heures – 20 heures, du vendredi au dimanche. Muriel prend les inscriptions…

 

Nous avions fait part du travail de relecture engagé pour déterminer s’il serait ou non pertinent de rééditer l’ouvrage édité en 1970, de Léon Lavallée  « pour une prospective marxiste ». La relecture a donné lieu à des avis partagés sur le prospectiviste actuel le plus pertinent qui pourrait préfacer l’ouvrage et le resituer. A ce jour, nous n’avons pas finalisé.

 

En revanche, la rédaction de l’ouvrage sur la parole du Secours Populaire Français qui était envisagée a été menée à bien. Ce livre porte le titre de « Vigie et Aiguillon des Pouvoirs Publics, le Secours Populaire Français ». Il représente un temps de travail conséquent, envoyé à l’impression, il devrait être livré début septembre 2014. Son prix public est de 15 euros, le SPF pourrait bénéficier d’un prix spécial, sous réserve de l’avis favorable de l’assemblée générale.

Activité historique et culturelle

La visite des archives du Musée de la Résistance nationale de Champigny, dont nous avions parlé à notre précédente assemblée générale, et les explications du conservateur Guy Krivopissko ont permis à José Kagabo, conseil scientifique et associé des Balustres, historien et Professeur à l’École des Hautes études en Sciences sociales de dégager les critères permettant de procéder au classement de la partie des archives de Lucien Steinberg, restée aux Balustres, en cohérence avec la donation reçue par le musée.

Cette approche nous a conduits à rechercher les compétences d’une personne en mesure de prendre en charge la lecture de tous les documents dont les Balustres sont dépositaires, qu’il s’agisse de livres, d’articles imprimés, publiés ou non, de manuscrits, de tapuscrits, d’interviews orales et non encore dépouillées, la liste n’est pas exhaustive,  de les décrire numériquement, de les classer, de les scanner quand c’est nécessaire. Nous souhaitions de surcroit que ce classement soit susceptible d’être mis pour partie sur internet et consultable par d’autres centres de documentation et d’archives en relation avec le musée de la Résistance nationale, comme avec d’autres centres dans le monde. Nous souhaitions enfin que le coût de ce travail soit compatible avec nos moyens financiers, lesquels sont bien entendu petits.

La société Enez Coaching et Denise Lauprêtre, informaticienne ont accepté de constituer cette base de données sur prestation un jour par semaine, le samedi, de Septembre à Décembre 2013, de sorte que nous voyons ensemble ce qui avait été fait, et ce qui resterait à faire. José Kagabo et Muriel Locker ont pris en charge le suivi de l’opération. Le travail réalisé au dernier trimestre 2013 a permis de recenser tous les textes imprimés, publiés ou non, et la bibliographie. Nous avons donc décidé de poursuivre, selon les mêmes modalités en 2014 et Denise Lauprêtre a présenté ce que cela représente concrètement et ce qui va pouvoir se mettre en place au dernier trimestre 2014.

Pour information, cela représente au jour de l’AG 109 documents ou dossiers de Lucien Steinberg pour un total de 1 061 pages scannées, (3Go). 57 de ces documents ont été publiés dans des supports divers.

La bibliographie établie porte sur 2 fonds,  633 livres du fond Lucien Steinberg,

216 000 pages. Ces ouvrages sont pour 279 d’entre eux en français, 160 en allemand, 23 en italien, 92 en anglais, 33 en roumain, 2 en espagnol, 43 sont traduits en français de l’allemand, de l’anglais, de l’hébreu, du tchèque, de l’italien et du polonais. Un fond est constitué de 23 numéros de la PNH (Presse nouvelle hebdomadaire) de 16 pages scannées (368 pages), à partir desquels a été conçu l’ouvrage « Chroniques d’un Juif laïque » de Lucien Steinberg .

Nous avions prévu courant 2013, l’audition d’auteurs traitant de la manipulation, du mensonge d’État, des commanditaires, dissimulés ou non, d’assassinats de masse. Nous n’avons pas pu l’organiser en 2013, elle a eu lieu en 2ème partie de l’Assemblée générale avec Bruno Boudiguet qui nous a parlé des archives auxquelles il a pu avoir accès concernant le génocide il y a vingt ans des Tutsis au Rwanda et de ceux qui y ont prêté la main. José Kagabo et Thierry Méot ont activement contribué à la discussion et éclairé les participants.

Quelques éléments financiers

Comme en 2013, notre compte financier va être établi selon les canons officiels dans le courant de l’été, à titre gracieux par Stéphane Brami,  expert comptable. Vous avez à disposition ce qui est prévu par la réglementation pour l’année 2012, dont vous mesurerez que ce n’est pas d’une grande simplicité.

Sans attendre ces documents normés, notre compte était créditeur fin 2012 de 3 708,08 euros, il est créditeur au 31 décembre 2013 de 4 704,93 euros. Il nous fallait en effet disposer des moyens nécessaires pour financer la graphiste pour le nouvel ouvrage ( 2 068 euros), tout en continuant d’assurer nos charges fixes, loyer, électricité, internet, etc.

L’ensemble de la gestion financière, dont la facturation des ouvrages aux libraires, est assurée par notre trésorière, Joelle Gloaguen.

1er semestre 2014, et au delà

L’initiative la plus importante du premier semestre a été l’organisation conjointe avec les amis parisiens du Musée de la Résistance nationale de la remise de textes et objets par Julien Lauprêtre, Commandeur de la Légion d’Honneur, au moment de la commémoration des 70 ans de l’exécution des héros du groupe Manouchian par les Nazis et leurs sinistres séides collaborateurs français à Guy Krivopissko, conservateur du Musée de la Résistance nationale.

Parmi ces objets et textes remis, venant de Jean Lauprêtre, son père et de lui-même, certains étaient des courriers personnels de Julien à Jeannette(devenue son épouse) de l’intérieur de la prison. A la question de Guy, « qu’est-ce qui vous conduit à donner des documents aussi précieux », la réponse de Julien est à l’image de l’homme : « il faut transmettre, il faut que les jeunes d’aujourd’hui sachent et ils ne pourront savoir que si le travail d’éducation, d’information et de transmission est fait. C’est ce à quoi s’emploie le musée, ces documents seront bien au musée. Ma famille ici présente en a gardé des copies… »

La soirée a été filmée par notre ami Axel Ramonet, assisté de deux de ses étudiants stagiaires.

Cette soirée a connu un grand succès, près de 100 personnes, au delà de nos espérances et tous ceux qui y ont participé en ont été particulièrement heureux. Huit personnes ont adhéré à l’association à cette occasion, dont Guy Krivopissko.

La 2ème initiative importante a été la présence des Balustres, le 27 Mai,  au stand des amis du Comité parisien de la libération de Paris pour la première journée officielle de la commémoration de la Résistance décidée en Juillet 2013 par le Président de la République, avec la présentation de deux ouvrages, « Pas comme des moutons, des Juifs contre Hitler » et « La Libération de Paris » écrite par André Carrel avec les préfaces d’André Tollet et d’Henri  Rol Tanguy. Nous avons de nouveau été présents au salon d’Arras du livre en colère et nous avons été frappés par la foule et sa soif de connaissance. Certains disent que le livre est mort, il était patent qu’il n’en était rien.

La 3ème a été le renouvellement du site des Balustres, de sorte qu’il soit plus aisé à consulter et à mettre à jour. Ce travail a été réalisé bénévolement par Simon Castro. Qu’il en soit remercié.

La 4ème a eu lieu en 2ème partie de l’ assemblée générale avec Bruno Boudiguet qui a accepté de venir nous présenter son ouvrage en présence de José Kagabo.

La 5ème sera l’ouverture de notre centre de documentation à partir d’octobre, les samedis de 13 heures à 19 heures. Les personnes pourront venir consulter les ouvrages, et consulter notre base d’informations, comme ce qui est accessible par internet. En revanche, elles ne pourront pas photographier, ni les ouvrages, ni ce qui figure sur la base, qu’il s’agisse de textes ou d’interviews ou d’images. Elles pourront demander des copies qui seront facturées. Elles devront s’engager par écrit à mentionner leurs sources pour toutes publications. Denise a accepté de poursuivre son travail et d’assurer l’accueil des personnes intéressées. Il n’y aura pas d’autorisation de brancher des clés ou des unités quelles qu’elles soient sur les postes de travail. Il s’agit de donner à connaître, il ne s’agit pas de laisser détourner la démarche par des personnes indélicates ou prédatrices.

 

La 6ème est éditoriale : nous prévoyons de ré-éditer le court texte de Marx « salaire, prix, profit » d’une brulante actualité.

Denise présente ensuite ce que sera l’accès à notre base d’informations.

 

La discussion est ouverte.

Les participants relèvent que la présence est moindre que l’année dernière mais que la date est aussi celle où se tiennent de nombreuses assemblées générales ailleurs. Ils relèvent aussi que le sujet proposé en 2ème partie d’AG est plus difficile d’approche que celui de l’année dernière.

Ils se félicitent du succès de la remise des documents par Julien Lauprêtre et de la décision de demander que ce moment soit filmé. Ils remercient Axel Ramonet d’avoir accepté cette tâche bénévolement et lui demande de faire part de leurs remerciements aux stagiaires qui l’accompagnaient.

José Kagabo précise que le travail engagé en ce qui concerne la numérisation des documents détenus par l’association est un travail d’une grande importance. Il note que ce type de démarche est d’une grande utilité pour la recherche et il se félicite que nous soyons novateurs aussi sous cet aspect. Thierry Méot fait état de ce que ce type de travail est à sa connaissance aussi développé au CNAM.

Ils se félicitent enfin de ce que la situation financière soit acceptable au regard des difficultés que les uns et les autres connaissent dans leurs activités propres. Ils valident le plan de travail proposé et le prix spécial à déterminer pour l’ouvrage Vigie et aiguillon des pouvoirs publics, à calculer au vu de l’ensemble des factures.

 

L’assemblée générale prend fin à 19 heures autour du verre de l’amitié.